Portraits
Portraits


Syntonia tient une place à part dans l'univers de la musique de chambre. Fondé en 1999, l'ensemble est aujourd'hui en France l'unique quintette avec piano constitué. Cinq musiciens menant parallèlement leurs carrières musicales personnelles tout en accordant la priorité à cet ensemble. Un noyau humain fait de complicité, de dynamisme et d’exigence.

Diplômés du CNSM de Paris en 2000, ils remportent la même année le prix Tina Moroni du Concours International de Florence et enregistrent leur premier disque dans la collection Déclic (AFAA / Radio France). Ils se produisent depuis dans de prestigieux festivals et salles de concert : festivals de la Roque d’Anthéron, Pâques à Deauville, Classique au Vert au Parc Floral, Passerelle de Saint Brieuc, Bouffes du Nord, Cité de la Musique, Capitole de Toulouse, Grands Concerts de Lyon...Radio Classique les programme régulièrement, France Musique est partenaire de leurs disques et diffuse plusieurs de leurs concerts. Ils sont également les invités réguliers de nombreuses émissions radiophoniques.

Sorti en 2007, leur disque consacré aux quintettes de Schumann et Franck est le fruit d'une vision commune, longuement mûrie et a été récompensé par un "Diapason Découverte" et 4**** du MDLM. En septembre 2010, leur version du quintette de Franck crée la surprise en remportant sur France Musique la Tribune des Critiques. Sorti en février 2014, leur CD des quintettes de Dvořák et Suk a également reçu un chaleureux accueil : 5 Diapasons, 5 Croches Pizzicato...
Ils partagent leur amour de la musique de chambre avec de nombreux partenaires, occasionnels ou réguliers : Richard Galliano, Jean-Marc Phillips-Varjabedian, Henri Demarquette, François Salque, le Quatuor de Crémone...Leur émission "Les Salons de Musique#6" aux côtés de la violoniste Sarah Nemtanu, produite par Sombrero & Co et Arte Live Web, remporte en 2012 un grand succès d'audience sur le site internet de la chaîne.

Syntonia développe un intérêt marqué pour la musique de son temps : les musiciens travaillent notamment en étroite collaboration avec Henri Dutilleux, Jacques Boisgallais, Nicolas Bacri, Edith Canat de Chizy, Olivier Greif, Benoit Menut. Leur rencontre en 2000 avec Olivier Greif est particulièrement déterminante. Ils créent son 4ème Quatuor à cordes « Ulysses » puis l'enregistrent chez Triton deux ans plus tard. Ils commémorent en 2010 les 10 ans de la disparition du compositeur par deux nouveaux enregistrements, contenant l'intégrale de sa musique pour piano et violon ainsi que son 2ème quatuor avec voix et sa sonate pour 2 violoncelles. Ces disques reçoivent un accueil très chaleureux de la part de la critique spécialisée (5 Diapasons, 4 Étoiles Classica...) Ils participent également au coffret de 12 DVD "Les Incontournables d'Olivier Greif" (2013, ABB Reportages), récompensé par un Diapason d'Or.

Depuis septembre 2011, l’ensemble est en résidence à la Fondation Singer-Polignac. Par ailleurs, l’ensemble rejoint en 2014 le projet pédagogique « 10 Mois d’Ecole et d’Opéra » de l’Opéra National de Paris, programme unique destiné aux élèves relevant de l’Education prioritaire et n’ayant pas facilement accès à l’Art et à la culture.
Stéphanie Moraly

Lauréate de nombreux concours et fondations (Fulbright, Lavoisier, 1er Prix du Concours Atžalina de Vilnius en 1998, 3e Prix du Concours International de Californie en 2000, 1er Prix du Concours du Festival de Rome en 2002), Stéphanie se produit en soliste avec orchestre en France, en Italie, aux Etats-Unis, en Lituanie et au Brésil avec des orchestres tels l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre des Pays de Savoie ou l’Orchestre National Symphonique de Lituanie.

Stéphanie Moraly débute le violon à l’âge de 6 ans et fait montre d’un talent très précoce. Elle remporte son premier concours à 10 ans et, à 11, donne son premier récital, obtient le Premier Prix du Concours Jeunes Prodiges Mozart et se produit en soliste aux Théâtres des Champs-Elysées et du Châtelet à Paris, ainsi qu’à Prague. A 16 ans, elle entre au CNSM de Paris, en sort avec un Premier Prix à 19, et part ensuite se perfectionner avec Michèle Auclair au New England Conservatory de Boston, USA, dont elle devient l’assistante.
Titulaire d’un Master of Music et du CA de violon, elle se voit sollicitée pour donner cours et masterclasses en France et à l’étranger (Brésil, U.S.A., Canada…) Elle enseigne de 2004 à 2013 au Conservatoire d’Orléans et est actuellement professeur au CRR de Paris.

Ayant à cœur d’être une artiste accomplie, Stéphanie se voit attribuer le titre de Docteur en Musicologie à la Sorbonne en 2014, sa thèse portant sur la Sonate française pour violon et piano. En tant que musicologue, elle est l’invitée de colloques internationaux, et l’auteur de publications diverses.

Elle donne de fréquents récitals et participe à de nombreux festivals dans le monde entier. Passionnée de sonate, S. Moraly sort en 2010 son premier disque « The Meeting of the Waters » : L’Intégrale de l’œuvre pour violon & piano d’Olivier Greif (label Triton), avec le pianiste Romain David. Acclamé par la critique, le CD a obtenu 5 Diapasons.

Thibault Noally

Depuis 2006, Thibault Noally est violon solo des Musiciens du Louvre-Grenoble sous la direction de Marc Minkowski. Il est également violon solo de l’ensemble Opus 5 autour de la mezzo soprano Jennifer Larmore. Il a collaboré avec de nombreux ensembles tels que l’Ensemble Baroque de Limoges, Concerto Köln, l’Ensemble Matheus.

Il commence ses études musicales avec Maurice Talvat, Yuko Mori, et Irina Medvedeva. En 2000 il entre à la Royale Academy of Music de Londre pour y suivre l’enseignement de Lydia Mordkovitch, disciple de David Oistrakh. Il étudie également la musique ancienne et se produit dès lors avec Margaret Fautless, Micaëla Comberti, Sir Trevor Pinnok.
Il se produit régulièrement avec des chanteurs de renom tels que Cécilia Bartoli, Anne Sofie von Otter, Philippe Jaroussky, Anna Bonitatibus, Veronica Cangemi et apparaît comme soliste sur les scènes mondiales et les festivals les plus prestigieux (Salle Pleyel Paris, Auditorio Nacional Madrid, Opera City Tokyo, Staatsoper Vienne, Staatsoper Berlin, Concertgebouw Amsterdam, Festival d’Aix en Provence, Mozart Woche Salzbourg…).
En janvier 2011, il dirige les Musiciens du Louvre-Grenoble dans un programme avec Philippe Jaroussky à la Mozart Woche de Salzbourg. Il est également violon solo invité de l’orchestre Sinfonia Varsovia.

Parmi ses projets, de nombreux récitals avec le claveciniste Francesco Corti. En janvier 2013, ils entament un cycle de concerts sur les instruments originaux de Mozart dans le cadre de la Mozart Woche de Salzbourg.
En juillet 2014, il crée au Festival International d’Opéra Baroque de Beaune l’ensemble Les Accents lors d’un concert avec la mezzo-soprano Gaëlle Arquez. L’ensemble a pour vocation de défendre les répertoires instrumentaux et vocaux(oratorio, motets…) du baroque italien et allemand.
En juillet 2015, les Accents recréent en première mondiale l’oratorio « Il Trionfo della Divina Giustizia » de Nicola Porpora au festival de Beaune.
Thibault Noally a participé à de nombreux enregistrements discographiques notamment pour Deutsche Grammophon et Naïve. Son premier disque en solo « Baltzar, Bach: a violino solo » sort en 2013 chez Aparté et est récompensé par 5 Diapasons. Le premier enregistrement des Accents est prévu pour l’été 2016.

Caroline Donin

C’est au hasard d’un concert de quatuor à cordes que Caroline, à l’âge de neuf ans, découvre la sonorité chaleureuse et captivante de l’alto. Depuis elle ne quitte plus cet instrument, cœur de la musique de chambre comme de l’orchestre, et elle explore avec lui de multiples formations et répertoires.

Après ses Premiers prix d’alto et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris elle devient membre du quatuor à cordes ARDEO avec lequel elle sera primée aux concours internationaux de Melbourne (Australie, 2007) et Borciani (Italie, 2008). Elle fait partie du Trio SCHNEEWEISS, du GENEVA CAMERATA, de l’ensemble le CONCERT IDÉAL et est membre fondateur du quatuor avec piano GIARDINI.

Elle s’est produite dans de nombreux festivals et lieux de concerts : Théâtre du Châtelet, Musée d’Orsay, Orangerie de Sceaux, Radio France à Montpellier, Folles Journées de Nantes, Flâneries de Reims, Festival de Deauville, Septembre musical de l’Orne, Arsenal de Metz, Théâtre du Ranelagh, La Chaise-Dieu, ainsi qu’à l’international : Concertgebouw d’Amsterdam, Kuhmo Festival (Finlande), Victoria Hall (Genève), Wigmore Hall (Londres), festivals de Bologne, Venise, Florence, île d’Elbe, ou encore en Asie (Tokyo, Pékin, Shanghaï). Elle aura le plaisir de partager la scène aux côtés de R. Capuçon, E. Bertrand, H. Demarquette, M. Portal, J. Pernoo, J. Ducros, D. Kadouch, R. Bieri…

Patrick Langot

Violoncelle solo d’Orfeo 55 (Nathalie Stutzmann) depuis 2010, Patrick Langot mène une double carrière sur instruments moderne et baroque.

Sa discographie variée s’étend du répertoire baroque aux compositeurs d’aujourd’hui (Olivier Greif, Philippe Forget, Gabriel Sivak, Benoît Menut, Régis Campo) en passant également par les chansons de Prévert & Kosma. Son dernier disque est consacré à la musique pour piano et violoncelle de Ginastera (Klarthe Records).

Il se produit régulièrement en soliste (concertos de Haydn, Porpora, Vivaldi, CPE Bach) et donne de nombreux récitals (Capitole de Toulouse, Passerelle de Saint-Brieuc, Quartz de Brest, festival de Froville…). Il est également invité par de nombreux ensembles en tant que violoncelle solo (Les Musiciens du Louvre, Matheus, Le Parlement de Musique, La Chapelle Rhénane, La Tempête) et à se produire aux côtés de solistes prestigieux : Philippe Jaroussky, Magdalena Kožená, Iestyn Davies…

Il étudie auprès d’Eva Descaves, Erwan Fauré, Jean-Marie Gamard, Henri Demarquette, obtient ses 1ers Prix de violoncelle et de musique de chambre au CNSM de Paris, suit le cycle de perfectionnement. Il obtient également un 1er Prix de musique ancienne au CRR de Paris (classe de David Simpson).
Patrick joue un violoncelle d’Auguste Sebastien Bernardel, dit « Bernardel Père », datant de 1820.

Romain David

Romain David est lauréat de plusieurs concours internationaux : Honens à Calgary en 2003, Villa-Lobos à Sao Paulo en 2006 (jury présidé par Nelson Freire), Brême en 2007 où il remporte trois prix. En 2008, il fait partie des huit pianistes prometteurs de la nouvelle génération repérés par le magazine Diapason.

Il étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, et y obtient trois premiers prix (piano, musique de chambre et harmonie). Il entre ensuite en Cycle de perfectionnement dans les classes de Georges Pludermacher et Henri Barda en piano. Il reçoit le soutien du Mécénat Société Générale, de la fondation Yamaha, de la fondation de France, de l’AFAA, et s’enrichit des conseils de professeurs renommés tels que Paul Badura-Skoda, Leon Feisher ou Jean-Claude Pennetier.
Sa discographie comprend un récital Chopin-Scriabine (label Loreley) ainsi que l’intégrale de la musique pour violon et piano d’Olivier Greif (label Triton).

Romain David se produit en récital, musique de chambre et concerto au festival de la Roque d’Anthéron, au Concertgebouw d’Amsterdam, aux Folles journées de Nantes, au festival Piano en Valois, à la Sala Sao Paolo au Brésil (tournée avec l’Orchestre Symphonique d’Etat de Sao Paolo), au festival de Nohant, au festival des Lisztomanias, au théâtre des Bouffes du nord, au théâtre de l’Athénée, à la salle Molière à Lyon, au festival Piano à Riom, au festival de Pontlevoy, au festival de Dinard, à la Cité de la musique sous la direction de Jean-Claude Pennetier, à Toulouse, à Calgary sous la direction de Sir Neville Marriner…

Romain David est titulaire du CA de piano et enseigne au conservatoire de Châtillon. Il est également directeur artistique du festival de piano « Tempo » au Croisic depuis 2009.